Talk avec M. Babacar Ngom

M. NGOM Ă©tait destinĂ© Ă  une carriĂšre d’ingĂ©nieur, selon les souhaits de son pĂšre. C’est ainsi que ce dernier s’occupe de toutes les dĂ©marches et modalitĂ©s nĂ©cessaires, pour l’inscrire Ă  l’E.S.P en France, oĂč il devait vivre Ă  l’internat. Nous sommes en 1976, annĂ©e d’obtention de son BEP MĂ©canique au LycĂ©e Technique AndrĂ© PĂ©tavin de Saint-Louis du SĂ©nĂ©gal.

Cependant, contre toute attente et Ă  quelques mois de son dĂ©part, M. NGOM, pourtant passionnĂ© de mĂ©canique, renonce Ă , ce qui Ă©tait considĂ©rĂ© comme une opportunitĂ© pour lui et une fiertĂ© pour ses parents, aller poursuivre ses Ă©tudes supĂ©rieures dans l’hexagone.
Il expliquera plus tard son choix, par le coup du destin et le besoin d’indĂ©pendance qui l’avait toujours animĂ©.

Avec quelques peines et incomprĂ©hensions de la part de ses parents, il parvient tant bien que mal, Ă  les convaincre qu’il voulait rester dans son pays et se mettre Ă  son compte.
D’autres activitĂ©s Ă©taient bien en vue Ă  l’époque, mais guidĂ© par son amour pour l’élevage et son goĂ»t pour le poulet et les oeufs, il prend la ferme dĂ©cision de dĂ©marrer par un poulailler. DĂšs lors, il se rend au Centre National d’Aviculture pour rĂ©colter des informations. Il s’en suivra l’installation de son poulailler et le dĂ©marrage de ses activitĂ©s dans la maison familiale en construction Ă  GuĂ©diawaye. Avec 120 poussins, l’investissement de dĂ©part lui a coutĂ© 60.000FCFA. Ainsi, nous sommes toujours en 1976 lorsque, sans le savoir, M. NGOM se traçait une belle carriĂšre professionnelle dans le secteur avicole.

Pionnier dans le secteur de l’aviculture au SĂ©nĂ©gal, M. NGOM en est le leader aujourd’hui Ă  travers son groupe SEDIMA, qui emploie actuellement plus de 300 personnes et fait un chiffre d’affaires annuel de 15 milliards de FCFA.

Par ailleurs, M. NGOM est un serial entrepreneur. Il a créé une société immobiliÚre dénommée SPI en 2001, puis BATIX, spécialisée dans la construction en 2012

dalydiallo